Un berceau de la gastronomie française

Le territoire de Vienne Condrieu Tourisme réunit tous les éléments pour pouvoir se vanter d’être une terre de gastronomie et de bon goût :
  • Des restaurateurs passionnés et amoureux de leur terroir
  • Des producteurs locaux impliqués dans la transmission de leur savoir-faire
  • Une histoire étroitement liée à celle de la Nationale 7

Le restaurant la Pyramide et son chef Fernand Point

L’histoire du territoire a toujours été étroitement liée à la cuisine : dès l’époque gallo-romaine, des ouvrages de recettes voient le jour et deviennent un exemple à suivre dans l’Empire romain.
Mais c’est l’histoire moderne qui fera de Vienne « le berceau de la gastronomie française ». Au début du XXe siècle, alors que les Français profitent de leurs premiers congés payés et découvrent les loisirs, des relais apparaissent le long de la célèbre nationale 7, permettant aux voyageurs de se restaurer et se reposer avant de reprendre la route vers le sud.
A Vienne, le chef Fermant Point marque à jamais l’histoire de la gastronomie française avec son restaurant la Pyramide. Son établissement est le premier au sud de Lyon, suivi par celui de Michel Chabran à Pont-d’Isère et la célèbre famille Pic à Valence.

Fernand Point, impressionné par les vestiges gallo-romains qui parsèment la ville de Vienne, décide de renommer l’établissement du nom de l’obélisque situé en face du restaurant.

Pourquoi Fernand Point est un chef incontournable dans l’histoire de la gastronomie française ?
-    Sa carrure d’abord : 1,96 m pour 165 kg et 169 cm de tour de taille !
-    En 1933, il fait partie des premiers chefs à obtenir 3 étoiles au guide Michelin, avec notamment Eugénie Brazier et Marie Bourgeois.
-    La Pyramide détient aujourd’hui encore le record du nombre d’années à bénéficier de trois étoiles au guide Michelin : l’établissement les conservera jusqu’à la mort de Mado Point, femme du chef, en 1986.
-    Personnage charismatique, il révolutionne la gastronomie et forme de futurs chefs de renom, qui marqueront à leur tour la gastronomie française : Outhier, les frères Troisgros ou encore le mondialement connu Paul Bocuse.

Fernand Point élabore des recettes innovantes et développe une relation de confiance et d’amitié avec les producteurs du territoire : c’est notamment le cas avec Joannès Colombier, à l’époque gérant de la maison Colombier. En 1930, celui-ci élabore une eau-de-vie à base de poires Williams, la variété emblématique de l’époque. Pendant des années, son ami Fernand Point réservera ce breuvage aux habitués de son restaurant la Pyramide, alors l’un des relais les plus célèbres de la nationale 7. Poissons du Rhône, productions maraîchères d’Ampuis, fruits du Pilat… Le chef sublime les produits locaux dans ses recettes savoureuses et finement réalisées.

Les restaurants étoilés du territoire

La Pyramide


Aujourd’hui le restaurant la Pyramide situé dans la partie sud de Vienne est dirigé par le chef Patrick Henriroux et compte 2 étoiles au Guide Michelin depuis 1992. Patrick Henriroux a su conserver l’authenticité de l’établissement rendu célèbre par Fernand Point.

Mais il a aussi modernisé la maison pour en faire un établissement d’exception au goût du jour :
  • Des chambres spacieuses et modernes
  • Un restaurant gastronomique complété par sa version bistronomique : l’espace PH3
  • Une salle de séminaire équipée de matériel de qualité
  • Un jardin et une terrasse ombragée
  • Et depuis peu, un bar éphémère en saison estivale, le « Spina café »
Depuis 1999, l’hôtel est classé Relais & Châteaux et répond à une charte qualité exigeante.
L’hôtel-restaurant la Pyramide est une affaire de famille puisque le chef Patrick Henriroux travaille avec sa femme Pascale et ses enfants Leslie, Boris et Lucas. La recherche de l’excellence et d’un service toujours plus qualitatif est le maître mot de la famille Henriroux qui reçoit de nombreuses personnalités, particulièrement pendant le festival Jazz à Vienne.

Le domaine de Clairefontaine


Le domaine de Clairefontaine, situé à Chonas l’Amballan au sud de Vienne, est dirigé par le chef Philippe Girardon (Meilleur Ouvrier de France 1997) et compte 1 étoile au Guide Michelin depuis 1993.

La maison est située dans un havre de paix de plus de 3 hectares et compte plusieurs établissements :
  • La Maison de Maître, hôtel situé dans une maison du XVIIe siècle, ancien lieu de repos d’évêques
  • Le restaurant gastronomique Domaine de Clairefontaine, situé au sein de la Maison de Maître
  • Les Jardins****, hôtel de charme dans les anciennes écuries du domaine
  • Le Cottage de Clairefontaine***,  hôtel de style contemporain à 800 m du Domaine
  • Le Bistrot, restaurant raffiné disposant d’une terrasse, situé dans le Cottage
Philippe et Laurence Girardon dirigent la maison familiale dans un esprit de convivialité avec toujours la même volonté : accueillir les visiteurs dans un cadre idyllique, propice au repos et à la détente.


Les spécialités locales

Vienne Condrieu Tourisme est un territoire pluriel qui regorge de producteurs locaux.

Vins

Le territoire est fier de compter 3 vignobles d’exception : les 2 appellations prestigieuses, Côte-Rôtie et Condrieu en rive droite, ainsi que le vignoble de Vitis Vienna en rive gauche du Rhône. Les vignobles disposent d’un terroir similaire et cultivent exclusivement des cépages endémiques, viognier et syrah. Les restaurateurs du territoire s’attachent à accorder leurs plats avec ces vins locaux prestigieux, dont la qualité n’est plus à démontrer. A Vienne, Seyssuel ou encore Ampuis et Condrieu, nos cavistes et bars à vins sont à votre disposition pour vous faire déguster et vous conseiller en fonction de vos goûts.

Fromages

Les exploitations agricoles du territoire fabriquent des fromages à base de lait de vache ou de brebis, mais c’est le fromage de chèvre que l’on retient particulièrement, avec son AOP Rigotte de Condrieu. Ce petit fromage au lait cru se distingue par son léger goût de noisette et sa couleur ivoire ou croûte fleurie bleue, en fonction de l’affinage. Il se marie parfaitement avec un vin Condrieu aux notes fruitées et fait la fierté de ses producteurs. Les grands chefs du territoire l’utilisent d’ailleurs régulièrement dans l’élaboration de leurs mets !

Poires

L’histoire de la poire à Vienne est étroitement liée à celle du restaurant la Pyramide, grâce à l’amitié entre le fondateur de la distillerie Colombier à Villette-de-Vienne et le grand chef Fernand Point. Ensemble, ils développent une eau-de-vie à base de poires Williams, qui restera pendant des années une boisson rare et prestigieuse, réservée aux habitués du restaurant gastronomique.
L’eau-de-vie se démocratise peu à peu et les générations se succèdent, dans l’emblématique Maison Colombier mais aux alentours également, avec l’apparition de plusieurs exploitations arboricoles.
Les producteurs locaux élaborent une gamme complète de produits dérivés : confitures, compotes, jus de fruits, eau-de-vie ou encore poiré.
La poire Williams, variété ancienne et très répandue, côtoie pendant des années la « Triomphe de Vienne », espèce endémique. Après avoir presque disparue au XXe siècle, la Triomphe de Vienne, est replantée sur le territoire à partir de 2016, grâce à la volonté de la ville de Vienne.
En plus de l’emblématique poire, symbole du territoire, on cultive des abricots, pommes, pêches et fruits rouges, dans les campagnes viennoises et le massif du Pilat.

Marché de Vienne

Second marché de France après celui de Nice, le marché de Vienne est un événement perpétuel : chaque samedi matin, les commerçants inondent les rues et ruelles de Vienne : maraîchers, producteurs de volaille, fromages, miels, charcuterie, mais aussi marchands de vêtements et d’objets en tout genre, le marché de Vienne satisfait toutes les envies !
Avec un peu de chance, vous pourrez même croiser de grands restaurateurs du territoire, habitués du marché et amoureux de leur terroir.

Au-delà des produits et spécialités emblématiques, le territoire a la chance de compter une diversité d’exploitations agricoles, tenues par des producteurs passionnés : miels, escargots, charcuterie, ou même spiruline et lait d’ânesse, les découvertes sont au rendez-vous !
N’hésitez pas à pousser les portes des exploitations agricoles ouvertes au public et partagez les savoir-faire transmis de générations en générations.