Le point sur votre activité en période d’épidémie

En cette période inédite, il est parfois difficile de s’y retrouver parmi toutes les mesures prises par le gouvernement. Pour vous aider à y voir plus clair, on fait le point sur vos droits et obligations, en tant que professionnels du tourisme.

Gestion des annulations et reports : Vous n’avez plus l’obligation de rembourser vos clients !

Au début de l'épidémie, le Covid-19 était considéré comme un cas de force majeure (qui implique un remboursement obligatoire des prestations).
Mais mercredi 25 mars, Edouard Philippe a annoncé que « les voyages organisés, les séjours tout compris et les prestations indépendantes comme un hébergement ou une location de voiture qui auront été annulés en raison du Covid-19, pourront être reportés pendant 18 mois au moyen d’un avoir ». Cette mesure s’applique sur la période du 1er mars au 15 septembre. Mais si au terme de ces 18 mois, votre client n’a pas utilisé son avoir, vous devrez alors le rembourser.
Bien sûr, vous ne pouvez pas l’appliquer rétroactivement si vous avez déjà remboursé votre client.
Par ailleurs, vos clients ne peuvent bien entendu pas prétendre à des dommages et intérêts.

Cette ordonnance a été prise afin de respecter les droits des consommateurs tout en protégeant les organismes du tourisme d’une éventuelle faillite face à un nombre de remboursements trop importants. Cependant, vous pourrez être confronté au mécontentement de vos clients : n’oubliez pas que la situation est inédite pour tout le monde, essayez de faire preuve d’empathie et de trouver une solution qui puisse vous satisfaire, vous et votre client, afin de maintenir de bonnes relations commerciales.
Pour en savoir plus :
https://www.laquotidienne.fr/covid-19-une-ordonnance-salutaire-pour-le-tourisme-francais/
https://www.lefigaro.fr/flash-eco/coronavirus-toutes-les-prestations-touristiques-sauf-les-transports-secs-pourront-etre-reportees-20200324

Services et ouvertures autorisés

Pour rappel, la vente à emporter et la livraison à domicile sont autorisées pour les restaurateurs, mais nous vous conseillons de la pratiquer uniquement si vous le faisiez déjà avant l’épidémie, et en respectant toutes les règles d’hygiène et de distance nécessaire. Pour en savoir plus sur les règles de la livraison à domicile ici.
Les tables d’hôtes et la restauration en hôtellerie sont encore possibles, mais uniquement en chambres, en formule « room service ».
A partir du 11 mai, tous les commerces sont autorisés à réouvrir (sauf les grands centres commerciaux). Veillez cependant à mettre en place, en fonction de vos possibilités, des mesures adaptées à la situation (respect de distances entre les clients, application des conseils d’hygiène…) Suivez pour cela les recommandations du gouvernement.
Certains marchés sont ouverts sur dérogation (retrouvez la liste ici)
Les restaurants, bars, lieux de spectacle restent fermés jusqu'à nouvel ordre.
Les événements de grande ampleur, tels que le festival Jazz à Vienne, les concerts d'été ou Vinalia, ont été annulés.

Actes de solidarité

Si vous êtes hébergeur et que vous souhaitez participer à une démarche de solidarité, n’hésitez pas à vous faire connaitre auprès des hôpitaux et mairies qui pourraient avoir besoin de réquisitionner des lits.
Quelques articles ici
Les propriétaires incités à louer leur logement gratuitement
Les hôtels s'engagent pour gérer la crise sanitaire
Les plateformes d'hébergement solidaire fleurissent

Les mesures d'aides annoncées

  • A l'échelle nationale
Le report des charges : il est normalement automatique, pour en savoir plus sur les conditions, consultez régulièrement le site du ministère de l'Economie.
Le fonds de solidarité : cette aide est proposée aux commerçants, artisans, professions libérales et autres agents économiques, quel que soit leur statut (société, entrepreneur individuel, association, etc.) pour palier à la perte d'activité. Plus d'informations sur ce lien
Dispositions bancaires : N'hésitez pas à contacter votre banque, elle pourra vous aider à trouver des solutions adaptées pour faire face à vos charges. Plus d'infos sur le site de la BPI France.

  • A l'échelle de la région Auvergne-Rhône-Alpes
En complément des mesures prises par le gouvernement, la Région Auvergne-Rhône-Alpes se mobilise pour accompagner les professionnels du tourisme.  Tout secteur confondu, ce sont 600 millions d'euros qui vont être investis par la Région, dont 20 millions pour les entreprises du tourisme et de l'hébergement et 15 millions pour les acteurs de l'événementiel.
Afin de pouvoir étudier les dossiers au cas par cas, une hotline est mise en place :  le 0805 38 38 69 du lundi au vendredi de 8h00 à 18h00 (appel gratuit).
Pour en savoir plus sur fonds d'urgence Tourisme et hébergement de la Région : https://www.auvergnerhonealpes.fr/aide/352/289-etre-finance-en-sortie-de-crise-covid-19-avec-le-fonds-d-urgence-tourisme-tourisme.htm
Pour en savoir plus sur les dispositifs de la Région auxquels vous pouvez prétendre : https://ambitioneco.auvergnerhonealpes.fr/414-mesures-d-urgence-covid19.htm

La région a également mis en place des webséminaires pour vous accompagner dans la gestion de votre activité pendant la crise : gérer les annulations, tout savoir sur l'activité partielle, maintenir sa relation client... Si vous n'avez pas pu y assister, retrouvez tous les replays ici.

  • A l'échelle de Vienne Condrieu Agglomération
Le report de la taxe de séjour : Hébergeurs de Vienne Condrieu Agglomération, vous n'aurez pas à régler la taxe de séjour correspondant au 1er trimestre pour le moment
Les cotisations partenaires offertes pour 2021 : Partenaires de l'Office de tourisme en 2020, vous n'aurez pas à payer votre renouvellement de cotisation en 2021.

Attention, toutes les informations contenues dans cet article sont susceptibles d’évoluer en fonction de l’actualité.